Pick Me Up Festival.

Pick me up Fest 2014 Si je n’avais pas perdu des centaines de photos de ma première année à Londres, j’aurais partagé avec vous des photos du Pick Me Up festival 2013. Mais que ce soit numériquement ou physiquement, je suis très désorganisée et bordélique. Tout ça pour dire que ce week end et ce depuis jeudi a lieu le Pick Me Up Festival, un festival autour du Graphic design et de l’illustration contemporaine. Au programme(Pour l’année dernière du moins) : des expos d’artistes venus de partout, et des workshops plutôt cool notamment avec  Print Club London où on pouvait s’essayer à la sérigraphie. Il y avait des trucs rigolos comme atelier faux tatoo, ou de nailart arty. Pendant le festival On peut aussi voir des artistes à l’oeuvre, participer à des ateliers, ou des oeuvres collectives. Assister à des mini conférences telles que « comment faire un bon portfolio » et assister à des events tel que le concert l’année dernière des Heavy Pencil! Géniaux. Je suis encore plus dégoutée de la perte de ces photos. J’avais pris le pass à la semaine aussi donc j’ai bien pu en profiter, mais vous pouvez bien sûre prendre un ticket à la journée. Le Pick Me Up Festival se veut un festival de design graphic, mais c’est beaucoup plus axé sur l’illustration contemporaine, celle qui se recoupe beaucoup avec le street art. Atmosphere East London, Lemonade Bio et UAL Student. Cette année le programme (qui à l’air foufoufoufou) se trouve . Vous avez jusqu’au 5Mai pour en profiter! Tous les jours à la Somerset House entre 10h et 18h.  Enjoy! *A*

PS: Il y aussi pas mal de truc pour les mioches. « Regarde le joli coloriaaaage! » Pendant que vous, tranquilles, vous sirotez une Camden Hells en regardant des barbus peindre des murs.

Publicités

The intern///

Vis ma vie d’adulte, bilan de la semaine 1.

Pour ceux qui n’ont pas suivi j’ai eu la chance de trouver un stage de un mois au sein d’une boîte. Mon job?

Ben, à la base moi j’ai appris à me creuser la cervelle sur des concepts compliqués  pour faire des jolies créas qu’on met ensuite sur du joli papier FSC.

Il se trouve que là, je fais des images pour le Web. Et c’est plutôt intéressant car j’apprends petit à petit ce que j’aurai dû apprendre à l’école (qui coutait la peau des balls soi dit en passant). En France on nous demande de choisir entre le Print et le Web design mais depuis que je suis arrivée à Londres, je trouve que c’est une aberration. Bref Passons.

J’aime beaucoup aller au « taff » pour l’instant même si tous les matins je traverse Londres du sud vers le nord et que ça me prend des plombes. Pour une fois j’ai un vrai boulot, et pas un vieux job d’été où on te force à servir des trucs avariés à des pigeons de clients.

Est ce que maintenant je fais partie de ces gens ennuyeux qui disent « je vais au bureau » ? ou « ah ouai au bureau on a fait une blague à Jean-Eude, on s’est bien poilés… » (Je vous conseille d’ailleurs la mini-série Working Girls de Canal +) Bref je me sens adulte (pas) responsable. Prions pour que ce stage de un mois se transforme carrément en job tout court…

Evidemment tous mes collègues sont plutôt sympas. Et de plus, un vendredi par mois, ma boîte paye un coup à ses employés. C’est le « social » prononcé sauchiole par les frenchy. Vendredi j’ai donc eu une vue générale sur l’entreprise dans laquelle je suis tombée (et aussi sur ceux qui aiment bien la picole). J’ai donc profité d’un pichet de Pimm’s aux frais de la princesse (j’ai pris 3 verres au bar pour faire genre je partage mais en fait nan) tout en papotant avec des gens du monde entier. Typique d’une entreprise Londonienne, mes collègues viennent d’Ouzbékistan, d’Inde, d’Italie, de France, de Chine, du Portugal, de Brézil, des U.S.A…. Bref de partout. On compte les petits British sur les doigts de la main.

Life is so hard sometimes…

Le quartier où je bosse est plutôt cool. Des grosses baraques partout, des fleurs des arbres, et surtout derrière les bureaux, un grand « park » pour se ressourcer et regarder les nuages, allongé dans le parfait gazon, quand il fait beau. Hampstead my love.

Sinon pour ce qui est du boulot… ben je fais partie des geeks à grosses lunettes qui passent la journée devant un PC. Et des fois je suis la grosse bizute qui ne comprend rien à ce qu’on lui dit, ou, qui ne comprends rien au brief qu’on lui donne pour les images. Mais je vais progresser hein?

Je me suis dit que je pourrais partager avec vous ce que j’ai appris cette semaine. A savoir, faire des GIF! Youhou !!! Je vous présente donc une problématique de graphiste. Mais ça s’applique aussi à d’autres métiers… Et tout ça au format GIF bien entendu!

Midas

Je repars à mon ennuie du dimanche sans ami ni curly…

Bye Bye!

*A*