October was a lovely month

Lulu's paw

Stay comfy and give cuddles…

Bake sweet warming treats

Bake sweet warming treats…

...like a pie

…like a pie

Observe…

..the world

..the world

Play like a child

1380534_10201912367384723_1544984001_n

Make…

560087_10201912367024714_863709381_n

…new friends

Enjoy blessed moments...

Enjoy blessed moments, and give love.

Live in a new place...

Live in a new place…

Celebrate...

Celebrate…1390585_10201912496347947_2027332119_n

*A*

Si vous voulez voir ce que je vois, mange et fais… suivez moi sur instagram @_a_man_dine

bisous

Bastille Day

Ça te dit un compte rendu du week-end? Non? Ben tu vas l’avoir quand même tiens! Enfin presque, puisque j’viens te parler d’hier, 14  juillet, fête nationale française.

Vous faites quoi vous pour la fête nationale? Fut un temps ou on s’amusait à décapiter les gens, mais moi perso j’ai jamais rien fait d’autre que mater les feux d’artifice au bord de la rivière. Sauf que cette année je suis allée au Bastille Festival à London, qui se déroulait justement dans mon bon quartier de Southwark.

A midi : Quoi de mieux pour prendre son petit dej’/lunch du dimanche que d’aller faire un tour à Borough market (moi je sais)? La culture française était à la fête, donc inutile de te dire que si t’es en plein régime bikini « jveux être bonne sur la plage » passe tout de suite ton chemin. Gras, tartiflette, fromage, saucisse de frankfurt, saucisson, que des plats légers et estivaux en somme… Evidemment, vous pouvez trouver tout ceci au Borough market même quand ça n’est pas le 14 juillet hein. Par contre si tu cherches des truc frais genre tomate du jardin+basilic+mozza, ou salade niçoise.. eh ben c’est dead.

Sans titre-1

Borough Market   (oui aucun rapport entre le Prosecco et la devise française… m’enfin)

coucou petit vendeur de saucissons…

Un mec perché tentant de mettre l'ambiance toute la journée autour du marché...

Un mec perché tentant de mettre l’ambiance toute la journée autour du marché…

14h00 heure de se rendre à la Hays Galleria pour jouer à la pétanque. Eh oui, c’est à côté de London Bridge, au milieu des bureaux que tu peux trouver le seul terrain de pétanque permanent et couvert à Londres. Les propriétaires du terrains sont une chaine de bar à vin  the Ball’s Brothers. On peut donc louer le terrain gratuitement pour aller lancer deux trois boules entre deux pintes de bière.
Hier pour le 14 Juillet, Transferwise y organisait un tournoi de pétanque. Nous bien sûr, étant des joueurs semi professionnels (-_-) on a pris nos tickets. SAUF QUE OUI MAIS VOILA… la gentille demoiselle qui rayait les noms sur les listes nous a dit que non « on était pas sur la liste du tournoi, qu’il fallait envoyer un mail blablablalablablabalb… » . Bref gros boulets, nos tickets nous ont servi simplement à boire des pintes et du vin gratos. Et à jouer à la pétanque pour la gloire (et pas pour gagner les tickets pour le Chard) jusqu’à 16h00, heure du début du tournoi. J’ai quand même constaté qu’on été pas les seuls boulets à s’être mal débrouillé dans la réservation des tickets. ANYWAY… c’était plutôt cool quand même.

Les hommes experts en boules...

Les hommes.. experts en boules.

Les hommes.. experts en boules.

Bon une fois que le môsieur de la madame eu finit de se remplir la panse avec tous les amuse-bouches sponso transferwise, nous sommes repartis mollement vers le Borough market. Au programme, le bal evidemment, encore de la nourriture… et un mini atelier pour se faire une jolie cocarde.

Sur le chemin

Sur le chemin

Alors pour faire une jolie cocarde il vous faut :

Du papier crépon, des épingle, des ronds de carton... Et pas de savoir faire. Quoique.

Du papier crépon, des épingle, des ronds de carton… Et pas de savoir faire. Quoique.

SAMSUNG

Tu coupes des bandes de papier… essaye de t’appliquer un peu (quand t’as bu de la bière c’est assez difficile). Ensuite tu colles la grosse bande de couleur avec la bande blanche. Et ensuite sans attendre que ça sèche (parce que de toute façon on s’en bas les reins, et qu’on veut aller au bal) tu plies en accordéon.

Bon tout le monde faisait une cocarde rouge, du coup nous, en tant qu’artistes rebelles de la life, on a fait une cocarde bleu, parce que c’est de toute façon plus logique. Bleu blanc rouge, et pas rouge blanc bleu nom de dieu!

Ensuite tu galère bien à tout mettre en rond et à coller un cercle sur le dessus. Dessous bien sûr tu mets un rond de carton avec une épingle à nourrice, puis après tu te débrouilles à la mettre sur ta face, ton t-shirt tes cheveux…

18H00 Le bal

Ça a commencé doucement. D’abord des chanteurs et chanteuses… et un public mou du bulbe assis ou en train de regarder. Et puis ensuite il y a eu un orchestre qui a joué des grand classiques de jazz manouche et musique de bal, puis un « DJ » qui a passé des vieilles chansons françaises comme « Le ptit vin blanc » ou encore celle ci que j’adore de Françoise Hardy : Le temps de l’amour qui fait d’ailleurs partie de la BO du film Moonrise Kingdom de Wes Anderson.

Les gens ont ensuite commencé à se réveiller, et à swinguer. Esprit très vintage, bal de campagne français, très romantique et bon enfant. Bref une soirée regroupant les plus chouettes clichés français.

Swing Baby

Swing Baby

oui c’est flou mais on s’en fiche pas vrai? au moins on comprend l’ambiance…

Lé bal fronçais sacrébléhh!!!

Quant à moi, avant d’aller prendre mon bus, j’ai offert ma cocarde à un bel argentin qui faisait son tour d’Europe.

Lucas

Lucas

Bref, un journée très chargée et joyeuse pour ce 14 juillet. Encore un week end parfait… je sais pas si j’vais pas rester là pour toujours moi…

Bonne semaine!

xx

*A*

The market of your dreams.

Let’s be a Glouton!

Parlons Miam Miam! Mais surtout parlons market! Vous savez comme j’aime les marchés. La dernière fois que j’en évoquais un, c’était en février, et je vous parlais du Ridley road market. Un marché bazard vers Dalston avec des victuailles venues de contrées lointaines.

Samedi matin, je suis allée à un marché adorable, délicieux, et tout petit. Le Maltby Market. Il fallait que j’achète des douceurs de qualités, et il faisait beau, alors je suis allée me promener vers Bermondsey.

Sous les Arcades, la bouffe!

SAMSUNG

Le Maltby Market est en fait plus une enfilade informelle d’étales qu’un véritable marché. Il se compose des meilleurs producteurs qui avant fournissaient Borough Market (que vous connaissez tous). Borough market n’étant  maintenant qu’une attraction de plus pour touriste, les producteurs ont décidé d’exposer leurs produit le samedi matin sous les arcades du train qui servent d’entrepôt. L’avantage de fournir du haut de gamme: le client suit le commerçant où qu’il aille. « J’irai où tu iras, mon pays sera toi eh!… » disait Céline Dion à JJG. Et c’est bien le problème de Borough Market qui a « viré » ces traders, les accusant en quelques sorte de jouer sur deux terrains, et donc d’éloigner les clients de Borough. Toute l’histoire ici.

Vous trouverez donc au Maltby Markets la qualité culinaire venue de partout, Normandie, Méditerranée, Asie…

La première étale qui donne le ton, bien entendu, c’est l’étale française de la Normande à Londres, la pire pour le cholestérol! D’un côté les fromages, de l’autre les saucissons, les pâtés et les terrines comme de celles que ta mamie étalait sur ton pain quand t’étais gosse. Bref les saussbecs te font de l’oeil, les pâtés crient ton nom et toi tu baves… Mais j’ai su resisté.SAMSUNG

SAMSUNG

Pour ma part j’ai mangé des Falafels. Je me rappellerai toujours la première fois que j’en ai mangé c’était à la rue des Rosiers à Paris. Soit-disant les meilleurs falafels du pays. Ça devait être vrai car j’ai jamais retrouvé ce goût nulle part (tu me dira j’ai pas non plus parcouru toute la France), ou du moins des falafels aussi bons. Eh bien je pense que les falafels du Maltby Market concurrencent sérieusement ceux de la rue des Rosiers (faudrait quand même que je les re-goûte)! Il t’en côutera donc 3,50 £ pour un regular (trois boulettes). Sauf que la gentille dame te demande si tu veux ou pas les aubergines grillées pour 50p de plus, donc ben t’as faim « t’y dis oui » comme dirait Kakou. Pourquoi se priver?! Je tiens à préciser que je me fais toujours avoir à ce genre de technique marketing moisie. Genre « buy two get three ». Ok mais qu’est ce que je vais faire moi maintenant avec mes trois pairs de chaussures identiques?

Le Monsieur remplie ensuite ton wrap de falafels avec tous les légumes ou presque présents sur la photo, persil, betteraves,tomate, salades, piments, et trucs inconnus au vinaigre… Le tout bien tartiné de houmous! Hmmm! puis pas de quoi culpabiliser, c’est presque que des légumes, pas de mayo ni rien… vive la cuisine méditerranéenne!

Le marché est assez petit, donc si on y va, c’est bien de s’y poser pour manger, car on a vite fait le tour. Il y a évidemment de quoi s’attabler et boire le sang du Christ mouahhah! Il a bien fait de se faire tailler la couenne celui là…

Bon, évidemment, en tant que gloutonne potelée, j’ai fini mon excursion culinaire à l’étale de patisseries. Et pour une fois ces patisseries ne ressemblaient pas à ces gateaux lourdingues anglais à la noix, au jus de noix, colmatés à la crème de noix, le tout sous un glaçage décoré avec des noix. Nan!

Regardez moi ça comme c’est adorable…

Je valide donc, la tarte à la framboise, la tarte à la fraise et le fondant coeur coulant au chocolat of course! Les tartelettes sont en fait de parfaits sablés mi-cuits au centre, et les fruits sont posés sur une « crottounette » de crème patissière. Divin.

Une fois le marché terminé, repus et drogués aux plaisirs dionysiaques, vous pouvez aller vous promener dans Bermondsey qui est un quartier très sympa. Je vous en avez d’ailleurs parlé au tout début de mon blog!

Je vous laisse, vous devez surement avoir un peu faim maintenant… 😉

*A*