Happy New Year you Filthy Animal.

au top

au top

26 Décembre 2013

Londres, 1 an et 4 mois/////

23h50, dans une chambre non loin de la rivière Dordogne, dans le petit village de Campagne sur Perdition, emmitouflée sous ma grosse écharpe écossaise, le reste de mon corps sous les couvertures multicolores, je vous écris. Ma mère n’a jamais été une grande fan du chauffage et ce sont des bouts de doigts tous froids qui tapotent les touches de Mac Callister, mon bien aimé. (mon ordi pour le rang du fond qui ne suit jamais)

Pendant que mon tube digestif est encore engourdi par les excès de Noël, je pense aux bonnes affaires du Boxing Day que je viens de râter. Mais surtout je pense à toi lecteur. Toi que j’ai abandonné depuis des mois… Je pense qu’il faisait encore plus de 12 degrés sur la capitale anglaise la dernière fois que je te racontais ma vie, c’est pour dire!

Et le voilà mon problème, car bien que trépidante, je ne me vois pas vous conter ma vie privée en détails voyez vous… alors je cherche. Qu’est ce qui pourrait vous intéresser? Le dernier restau hype, la dernière expo to see, le bon plan du week end,… le dernier scoop.. pfff je m’ennuie déjà, et j’écume déjà tous les bons blogs sur Londres pour mes escapades persos… Alors bon…

En attendant je me suis dit qu’il était pas mal de m’auto-féliciter de mon petit parcours personnel de Londonienne. Je m’étais fixé un but précis. Je ne suis pas partie en touriste, la valise à la main en me disant que j’allais servir des bière et squatter une auberge jusqu’à la st glinglin. Je m’étais fixée pour objectif après mon année d’au pair de me trouver un taff en design graphique. Ma branche à la base… Et j’ai trouvé! Bon certes que pour trois mois… je suis maintenant en recherche d’emploi en tant que Graphic Designer à Londres. (mais je sens bien que je vais finir par les servir ces bières) Si ma bonne étoile sait lire, merci de me faire signe.

Bon puis je me suis installée en coloc aussi… dans un appart certes grand mais qui cumule les fuites et autres évacuations bouchées.

Secrètement aussi, en tant que fille de sexe féminin, j’espérais secrètement que durant mon expatriation je trouverais l’english mâle. Bon, eh bien c’est chose faite. J’ai rencontré la bête le soir ou je célébrais mon Londonniversary. C’est beau non? En tant que british pure souche, le mâle aime le foot et mange beaucoup. Ça va, je ne suis pas trop Out, béni soit les cieux qu’il ne soit pas fan de Cricket. Je me suis surprise à lancer des « Come on arsenal et allez Giroud »… faut dire qu’ils étaient mous ce jour là aussi. Enfin, ma vie sentimentale quasi inexistante et déstructurée n’est plus. Je ne passerais surement donc pas la st Val à me faire chier, en tête à tête avec mon pot d’Häggen Dazs et Mac Callister, mais plutôt à poil en buvant du Cava… Boh ça va je blague…

The Dinner, Angel.

The Dinner, Angel.

Ça me fait penser! j’ai réalisé mon premier Roast Chicken avec Gravy maison… hmm un délice, bien qu’il y aurait certaines améliorations à apporter.

2012-2013, une période que je n’oublierai jamais. L’année de ma douce expatriation, du changement et de l’évolution. Et même si pour l’instant je n’ai pas de travail… je ne m’inquiète pas trop. J’essaye de croire au bon retour du karma… et surtout, en moi.

Je souhaite à tous ceux qui lisent cette note une bonne année 2014, pleine de découvertes de challenges et de positivité.

La paix et le love sur vous…

*A*

(Bon courage pour le mois de Janvier, cette gueule de bois post traumatique, ce calme après la tempête des fêtes, ce mois gris, vide et inutile que perso je ne peux pas souffrir.)

Chat aimable

Chat aimable

Photos : Google and me on Instagram

October was a lovely month

Lulu's paw

Stay comfy and give cuddles…

Bake sweet warming treats

Bake sweet warming treats…

...like a pie

…like a pie

Observe…

..the world

..the world

Play like a child

1380534_10201912367384723_1544984001_n

Make…

560087_10201912367024714_863709381_n

…new friends

Enjoy blessed moments...

Enjoy blessed moments, and give love.

Live in a new place...

Live in a new place…

Celebrate...

Celebrate…1390585_10201912496347947_2027332119_n

*A*

Si vous voulez voir ce que je vois, mange et fais… suivez moi sur instagram @_a_man_dine

bisous

Colleagues,Coffee,Computer

Jeudi

Oui Oui Oui..je sais… ça fait longtemps que je n’ai pas écrit. Vous m’excuserez j’espère. Il se trouve qu’à cause de mon stage qui se déroule bien loin de chez moi, je passe près de 12 heures par jour hors de la baraque et donc loin de mon computer chéri, sur lequel mes doigts vernis de rouge tapotent en ce moment même. De plus, je passe la journée devant un PC alors je vous cache pas que j’ai moyennement envie de repasser en mode geek une fois à la maison. Bref vis ma vie de stagiaire…on va pas se plaindre hein!
Je suis devant Le Hobbit là, le film hein… pas un mec douteux aux pieds poilus… Je caresse tranquillement le chat pendant que Gollum me file des haut-le-coeur (et pas le contraire, t’imagine caresser Gollum? Berk, passez moi une bassine merci…)avec sa face de gland. (caresse, gland ça va encore être le combo aux rankings cette semaine!)

Bon, étant donné que récemment je n’ai pas fait de visite ou autre activité passionnante je me suis dit que pour les plus assidus aux blog  j’écrirai un petit post sur « la vie en entreprise à London ». Zzzzzzz (je t’avais dis que j’étais pas inspirée alors tu te calmes de suite…)

Commençons tout de suite par les petites frustration de la vie quotidienne.

Voilà avec quoi travaille le mec (nous l’appellerons Franz) en face de moi…

Son écran qui est donc l’ordi lui même hein, est aussi fin que… que mon contrat de stagiaire tiens… ET oui son clavier marche à l’énergie solaire, ça n’est pas une blague.

Pendant que moi je bosse avec ça:

SAMSUNG

… Ok, je suis une fille honnête donc j’vous le dis directe je galère pas du tout avec le PC. (Si on oublie le fait que je suis habituée aux mac et que tout soit en anglais) En fait tout se passe très bien, même si tous les matins il faut que je me ré-adapte, surtout quand j’ai pas encore bu le précieux breuvage…Bref

Le Franz avec son gros mac il faisait moins le malin quand j’ai ramené ma tablette graphique ce matin (tu parles) .. bref on se bat comme on peut dans ce monde toujours plus ingrat. Il m’a dit directe qu’il allait s’en acheté une. Pfff …Riche va. (oui la mienne je l’ai gagné, ce qui lui donne tellement plus de valeur à mes yeux collés du matin)

Toujours est-il que le vieux Franz en question est quand même le seul à me considérer comme une vieille stagiaire moisie bonne qu’à faire des petites tâches minuscules… et chiantes. Bref entre nous c’est la gue-guerre. Mais bon ça va il est plutôt sympa…

Vendredi

Un truc que je trouve curieux c’est le lunch break… Ici pas de salle pour manger, ni de table autour de laquelle s’asseoir… Rien. Les gens mangent en face de leur bureau. Oui, le même bureau en face duquel t’es planté toute la sainte journée. Et c’est comme ça partout paraît-il. Enfin sauf chez google ou dans les grosses boîtes je suppose hein. « Tiens John, viens donc t’asseoir à ma table Stark volante sur champs magnétique. Attention à ton fauteuil Bouroullec… eh, j’peux gouter ta salade macrobio? » Bref je trouve ça triste et antisocial… Je n’ai pas été la seule marquée par ce manque de convivialité. Un truc qui « choque » aussi nos voisins du sud : italiens, espagnols…

Non ici on a un Micro-onde et un évier. Une Sainte Machine à café qu’on vénère, devant laquelle on baille aux corneilles le temps que le précieux breuvage s’écoule dans la tasse… Et bien sûre un frigo. Mais si, tu sais, le frigo du bureau. Celui où il y a toujours un truc abandonné depuis mille ans, qui chlingue à mort, mais que personne ne va penser à enlever. Parce qu’un frigo qui pue c’est toujours plus rigolo… Puis surtout parceque chacun y va de ses spécialités lointaines, pour faire goûter aux autres, puis au final tout le monde oublie, et surtout le foie de yack à 10h00 ça passe moyen… Une collègue est allée à Paris, elle m’a ramené du saucisson pour mon annif… Bizarrement le sauc’bec à 10h00 ça passe… C’est pas lui qui va avoir le temps d’embaumer le frigo je te le dis. Ce frigo s’avère aussi être un vrai coffre fort qui recèle des mets toujours plus chelou. Voyez plutôt…

Atrocité bonjour. Le wasabi sur un sushi OK. Le kit kat OK. Le Kit Kat vert qui à vaguement l'air d'avoir couché avec une crotte de wasabi... EUh... j'préfère encore passer la soirée avec gollum merci.

Atrocité bonjour. Le wasabi sur un sushi OK. Le kit kat OK. Le Kit Kat vert qui à vaguement l’air d’avoir couché avec une crotte de wasabi… EUh… j’préfère encore passer la soirée avec Gollum merci. (Qui peut me traduire les caractères là svp? Est ce qu’ils disent de quoi il en retourne exactement? Et Le jus vert dans le bol qu’est ce donc?)

Le dresscode

Ben comme chez Mac do.. viendez comme vous était charmante mademoiselle… sauf pour les nudistes du fond merci.

Les gens

Tout le monde est cool, c’est affolant.

Soit dit en passant j’ai repéré deux mâles à fort potentiel. Cibles verrouillées, parée à lancer les filets.

La vie Social.

Eh bien on a peut être pas de table pour manger ensemble, mais ici, on a des fois obligation d’aller boire au pub avec sa « team ». Parce que quelqu’un a decidé de remercier la dite « team » on se retrouve à boire une ale sur une terrasse… est ce qu’on va se faire prier? Et quand le pub n’est pas obligatoire eh bien… on y va quand même…  c’est quel jour au fait aujourd’hui? Ah oui… vendredi.

Bon Week end!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

*A*

Happy Birthday to My blog

Un balcon à Highbury Hill, vue sur le stade d'Arsenal.

Un balcon à Highbury Hill, vue sur le stade d’Arsenal.

Un an que j’ai ouvert ce blog WordPress.

Il y un an au lieu de réviser les exams je rêvais de ma future vie de Londonienne. Dés que j’ai su que j’avais trouvé une famille pour mon job d’au pair, j’ai ouvert ce blog, vautrée sur mon lit au milieu de mes planches d’analyse et de recherches de future diplômée en com visuelle. Aujourd’hui encore je suis vautrée sur mon lit mais de l’autre côté de la Manche, et cette fois-ci c’est pour souffler des bougies virtuelles avec vous. Merci de me lire et de m’envoyer des commentaires sympas. N’hésitez pas à envoyer des critiques aussi, tant que ça reste intelligent et constructif ça ne me dérange pas.

Il y a un an je ne savais pas ce qu’allait devenir ce blog. J’étais même sûre que je n’allais pas m’y tenir, étant une grande procrastinatrice… je ne savais pas ce que j’allais vous écrire. Il me tardait tellement d’être à Londres et de tout découvrir (j’ai quand même ouvert ce blog plus d’un mois avant mon départ hein…). Le 20 juillet je me suis donc contentée d’écrire la « présentation » que j’ai mis à jour aujourd’hui. Clique donc.

Who AM I

Le jour où j’ai publié mes tous premiers mots de blogger j’ai pu voir quelque part sur une des nombreuses pages d’expat une phrase emplie de modestie (une fois de plus hein): « le problème quand t’as un blog qui marche, c’est que les gens te copient »… Coïncidence? Je ne pense pas. Le problème c’est qu’il n’y a absolument rien d’original à être un français expatrié à Londres, et encore moins à faire un blog sur le sujet. Alors c’est normal de retrouver quelques similitudes par ci par là. Alors tu te calmes.

Pour la première année de Bon Baiser from London , je vous propose donc de lire ce que les gens recherchent sur Google pour tomber par le plus grand des hasards sur mon innocent blog. Tu me diras si j’utilisais pas les mot « sexy » « pouf » « pornfood » ou « pornart »…

En tout première place depuis décembre la recherche : Dessin de Hipster. Voici l’article!

Et une mention spécial au type chelou qui m’écrit des messages cachés dans mes rankings :

 » je suis allé à la Brasserie Zédel aussi, et si tu veux parler français et aussi discuter des endroits que je peux te conseiller pour te balader ou manger de la bonne cuisine française, dis-moi » 

« voudrais t’impressionner sur d’autres points, sur des choses où tu ne t’y attends pas »

Non ça ne fait pas du tout flipper.

Sinon ben…jugez plutôt. (en gras les critères de recherche des gens, entre ( ) mes aimables commentaires)

– cochon land (la dordogne sans hésiter)

-pornart video gratuit 

-comment faire sculpture arbre carton (qu’est ce que j’en sais…)

-flying dick 

-avoir une vie sociale en étant au pair a londres (bon courage)

-fringue hipster ( -_-)

-« gilbert & george » franc maçon (interessant…)

-les biens fait du guiness ( gueule de bois et sur-poids ça te va?)

-hipster font/tee shirt dessin hipster/loup illustration hipster/dessin tete de cerf pour t-shirt/animaux vintage dessins/bonne année hipster/ fond d’écran hd hipster/ t shirt renard hipster/croix hipster/tatouage renard hipster/bijoux inspiration hipster/cache pot hipster 

(Le simple fait de taper des recherches avec le mot hipster montre bien que tu n’es pas un hipster mais que tu suis une mode, et que tu n’as aucune personalité. Big up au Hipsters, par contre tous les blaireaux qui font tout pour en avoir l’air, moi ça m’agace.)

-scéno tarée 

-pas mon string (pas le mien non plus… ??)

-street tips avec bar sexe (ouh le cochon)

-surprise mai ok baise trans family (pô compris.. un peu sale tout ça)

-faux quai de poudlard 

-itineraire bricklane street art (Big up à Alternative London! ) <— clique!

-terence prout scenographie (je ne connais pas ce monsieur Prout)

-girl frinds lesbiennes guines (toi tu viens du nord non? #GOUINE)

-parc pour faire barbecue londres Burgess park!)

-phrase marrante poulet roti (…)

-je deteste le au pair (Moi je déteste le foie de veau)

-que voit un liévre de william turner pluie vapeur et vitesse/ou voit on un homme sur l’oeuvre de william turner (pluie vapeur vitesse) etc… (ainsi que pleins d’autres artistes cités dans plusieurs articles…ravie de vous aider dans vos recherches d’histoire de l’art… ou pas. —>article vedette

-elle se masturbe dans le bus (Mais à quel moment exactement tu es tombé sur mon blog mec???)

-family kid nuiste 

-salope mini jupe et bas (y’en à beaucoup ici… mais pas forcément des salopes)

-que peut on y trouver museer (la beauté qu’il n’y a pas dans ton orthographe)

-je suis hipster quand (quand tu aimes et que tu as une certaine culture sur l’art et les vieux machins, quand t’es pour les « slow » mouvements, quand tu aimes la nature, la philosophie, quand tu aimes marcher pieds nus et écouter de l’indie, quand tu aimes le cuir et le flanelle, les petits pois et les carreaux,.. mais certainement pas quand tu te demandes si oui ou non tu es un hipster…)

-au pays basque il vaut mieux etre brebis que cochon (ça veut dire quoi cette expression?)

-pourquoi les anglais n’aiment pas qu’on les appelle rosbeef (question con…)

-histoire du prince gnangnan 

-guiness jaime pas (et alors putain???)

-tomber en bas du lit (ça fait mal?)

-pic woman cuissarde man funck (no comment)

-pot de peinture toilette (Leroy Merlin pam pam pam pam)

-ados mate sa voisine cher elle devant la piscine erotic (toi t’es scénariste un peu nan?)

-texte rigolo sur le jambon de bayonne (le cochon dans le maïs?)

-video lesbienne sous la pluie (tatuu, vive les années 90)

-pourquoi mon rosbeef est dur (tu l’as trop fait cuire!)

-pornart man photography (larry clark?)

-pot de peinture qui bouge (stop aux ravages de la drogue)

-friends sex longs tétons remplis de lait (absolument ignoble)

-disneyland paris étudiante asiatique dans le bus se fait baiser (gros pervers dégueulasse)

-français facile de draguer brisbane (un beauf fait le tour d’Australie) (oui être Français ça aide)

-ryan gosling nu toilette (Ryan nu ok, mais en train de couler son bronze non merci!)

-vieilles bonne à baiser 

-family sex poilu (cousin machin?)

-chose a faire volontaire panda (c’est bien mon petit) 

-baise animaux family (consanguin? Christine boutin?)

– blog je te deteste (la recherche de ce samedi 20 juillet)

-baise meuf bronzée partout sauf des fesses (dimanche 21 juillet)

Je vous laisse méditer sur l’humanité, Ne ratez  pas le prochain article : My perfect week.

Merci encore de me lire,

Passez un bon été.

*Amandine*

Suivez moi sur twitter! 

Et facebook!

My last 30 days…

J’ai réalisé hier en parlant à une maman qu’on était déjà le 1er juillet, et que par conséquent il ne me restait plus que 30 jours à être au pair. Triste. Mine de rien, un an ça laisse le temps de tisser des liens. Vous avez pu voir si vous suivez mon blog depuis le début que j’aime à faire des listes/bilans tous les quelques mois.

Si vous les vous êtes passés à côté : Two months Ten days , Five months, Six month fourteen days .. Voici donc maintenant le bilan des 10 mois. Et comme dirait grand marmot : « Dix toi? » Euh, t’as pas assez d’une seule Amandine? Quoique, parfois on ne serait pas de trop pour ces deux monstres!

– J’ai appris à être beaucoup plus patiente avec les nains. Mais bon faut pas trop pousser non plus.

tumblr_mp9jbeLOD31r3gb3zo1_400

– J’ai enfin eu des coups de soleil.

– Je me suis par la même occasion rendu compte que je n’ai pas de fringue d’été dans ma penderie.

tumblr_lty937F56E1qb9pa3o1_500

– J’ai rencontré des gens super chelous, et des gens merveilleux dernièrement.

tumblr_mn0v90oUh91qb9pa3o1_500

tumblr_ml5l2lFNRa1qb9pa3o1_500

tumblr_mlifnrjMP71qgbguro1_250

– Une autre copine s’en va…

tumblr_motvuzfsxy1qb9pa3o1_500

– « Tu veux du Pimms? « -Non merci j’ai pas envie d’alcool.  » « -J’ai pas parlé d’alcool, juste de Pimms ».

tumblr_inline_mp2lg3NM4m1r79k32

– La bière me fait à peu près le même effet que de la badoit. —-> Pipi

– Les anglais sont toujours aussi sexys quand ils prononcent mon prénom.

m220948465

– J’ai survécu à une birthday party d’enfants.

– J’ai enfin pris un vrai black cab.

tumblr_mlfjiijLpf1qb9pa3o1_500

– Je fais moins la touriste.

– Je ne suis plus choquée par les gens qui sont limite à poil dans les parks sous le rare soleil, mais je les comprends.

Mother-of_God

– Toujours impossible pour moi de prononcer « hedgehog » ou « rare »correctement, par contre j’adore dire « crisps » (et les manger aussi), ou encore « Leicester ».

– Je ne dis plus : « i’d like a strawberry cider please, not this one, the other one, actually i’ll take the passion fruit one… » Nan, maintenant je dis « Rekordelig » ou « Koppaberg » et que ça saute man!

– J’envoie des job applications à tout va, je vends mon corps prenez moi… help.

swing-fail

tumblr_mp5w5miqWl1qbyxr0o1_400

– J’ai fait un saut à la gay pride.

– Je ne veux pas quitter Londres, et il semblerait que la chance ou le destin soient du même avis.

– J’ai ma place pour aller voir Edward Sharpe and the Magnetics zeros cet été. Et je suis toute seule, s’il y a encore des billets à vendre come and join me!

– Ah ben nan, c’est sold out.

– J’ai enfin ressenti le progrès dans mon anglais, comme ça d’un coup. Comme un déclic. J’ai commencé un énième livre, je pense que j’vais aller au bout.

tumblr_inline_mkzyrto3fs1qz4rgp

– Je suis toujours étonné des Londoniens qui ne connaissent pas des trucs Londoniens. Un quartier comme Dalston par exemple…Mais c’est le cas partout, les natifs sont moins curieux que les expats.

– Je suis une fan inconditionnelle de ce que nous offre l’est Londonien. T’aime les barbec’, les marchés, la bière, te détendre avec tes potes? This is pretty awesome : http://www.streetfeastlondon.com  ou le Red market.. ou autre…

tumblr_m9lrbxPG3n1qb9pa3o1_500

– J’ai bien conscience que je suis en train de vivre un des meilleurs moments de ma vie.

tumblr_mkn9frYFi21qb9pa3o1_500

– 30 derniers jours d’au pair.. pas de londonienne hein… j’ai trouvé un stage.

tumblr_lr2j93UNlb1r1ssano1_500

– Si cupidon pouvait finir le boulot qu’il a commencé…. ça m’arrangerait beaucoup merci.

tumblr_meb1xxt67E1qkh8gzo1_500_large

-Quand on évoque du jambon de Bayonne, du pain, du brebis, du vin rouge…Bref quand on voudrait manger très français…

tumblr_lvo8isW1MC1r6aoq4o1_500

Je ne supporteuh plus les go-sseuh!!!tumblr_m0dfcjp1bw1rr0e2io1_250

Quand je réalise que ça fait mille ans que je n’ai pas eu de vacances d’été, et que ça n’est toujours pas pour cette année.

empty

Merci à tous ceux qui me lisent.

Kiss on your fesse.

*A*

Retrouvez moi sur twitter.

Little may flower

Hello! C’est l’heure de l’adorable dessin de Thi-Maï!

La petite histoire : Quand je rentre de mes folles soirées dans l’est ou ailleurs, je vois le soleil se lever. Ici il se lève très tôt, ainsi, le temps de rentrer avec les mille bus que je dois prendre (non en fait j’attends toujours mille an ce putain de bus 21/N21), il est parfois 4h passé, et il fait donc grand jour quand j’arrive à la maison. Je peux donc traverser le park et c’est alors que je m’émerveille plus que d’habitude sur toutes ces petites bêtes, et cette nature qui s’éveillent. Le squirrel prend son petit dej, le renard (quand j’ai la chance de le croiser) rentre chez lui. Et moi j’suis complètement à l’ouest… Ben ouais la fatigue quoi.

Hic

Retrouvez les illustration de Little Mayflower sur son blog!

Bonne journée à tous!

*A*

Follow me!  or go on my facebook page!

« Sunrise Sunrise…

… looks like morning in your eyes… »

Il y a des matins doux à Londres. Un peu comme aujourd’hui, quand le vent s’est arrêté et les nuages se sont écartés pour enfin laisser apparaître quelques rayons de soleil. Hier le vent, le froid, aujourd’hui la douceur. Je suis au fond d’un fauteuil inesthétique de grand-mère quelque part vers Bricklane, et j’ai un gout post-cappuccino  sur la langue pas des plus agréables. Comment un truc aussi bon peut-il avoir un arrière-goût aussi dégueu? En écrivant cette phrase je me rends compte que la « théorie du cappuccino » peut s’appliquer facilement à d’autres trucs, ainsi qu’aux gens. Les plus délicieux, esthétiques et sympathiques peuvent facilement vous laisser un arrière goût dégueulasse, un sentiment bizarre, un mal-aise. Alors que les personnes les plus revêches, à l’air fermé et mal-aimable cachent parfois des trésors que personne n’a pris le temps de chercher. Pas d’arrière goût dégueu. Un peu comme le pâté de campagne, c’est moche, mais c’est bon. Après c’est sûr, il existe toujours des pâtés de campagne moche et dégueus de bout-en-bout, et là on ne peut pas y faire grand chose hélas.

Ok, je ne suis pas là pour (mal) théoriser sur le genre humain, mais ce fond de Jazz qui rythme le passage des gens que j’observe à travers la vitrine, m’inspire. Tiens, le Jazz chiant et mou vient de passer au Jazz manouche, beaucoup mieux… je me réveille.

Il y a des matins doux à Londres. Comme ce matin de Mai, le genre de matin que tu comptes sur les doigts d’une seule main (de quelqu’un qui a deux doigts coupés). Je chill. Je regarde les gens et je pense à l’avenir. Je pense aux gens et je regarde le présent. J’ai rencontré des gens sympathiques en tous genres hier soir. C’est inspirant.

Le Jazz manouche est maintenant couvert par un désagréable bruit de perceuse… c’est donc le moment où je décolle de ce confortable fauteuil, et ou je vais profiter des rayons du soleil.

Cet article ne parle de rien.

Il y a des matins doux à Londres.

*A*

PS:  je l’ai déjà dit à toute mes copines mais pas à vous chers lecteurs inconnus… Dimanche j’ai vu Ben Whishaw dans la rue. C’était un beau spectacle que je me suis contentée de regarder…

ICI LONDRES

J’ai l’honneur, le plaisir et la joie de vous annoncer que ce mois-ci dans « Blogs d’expats » du magazine Ici Londres, c’est Bons Baisers From London qui est a l’honneur! On m’a en effet proposé d’écrire cette petite chronique d’expat du mois d’avril, trop chouette!

Mon texte est illustré par la très chouette Lili Bé dont voici le blog : 130 cartons, vous pouvez aussi la retrouver dans ma blog roll!

icilondres35

Pour lire le magazine des français à Londres en ligne c’est par ici!

Quant à moi vous pouvez me retrouver sur Twitter, ou Facebook.

Je vous laisse découvrir mon texte à la source donc, soyez indulgent, les contraintes étaient drastiques! (oui j’exagère ).

En introduction à mon oeuvre(#modestie), je dirai qu’avril, eh bien c’est le temps des fleurettes et du renouveau, des arbres qui bourgeonnent, du soleil qui colore nos joues, des oiseaux qui chantent le love et…Pfff tu parles! Ici c’est toujours Irkoutsk, et toujours aucune trace du love ni du soleil.

A bientôt!

*A*

Six months, fourteen days.

Bonjour bonjour,

Nous sommes lundi (cet article paraitra surement mardi) et la reprise est difficile. Mon cerveau se re connecte peu à peu à la réalité, et se débarrasse des dernières petites particules de week-end (et de guiness?). Et quel week-end! Oh la la mes aïeux… Je crois bien que jamais mes week-ends n’ont été aussi festifs. London tu auras ma peau.

Comme à chaque fois que l’inspiration me manque, je fais des bilans. Oui les filles aiment faire des bilans. Enfin des listes surtout, mais comme je ne sais pas suivre les to-do list, dans lesquelles je marque d’ailleurs, « suivre la to-do list », je préfère donc faire des bilans, c’est bien plus libre et rigolo. Vous avez donc eu droit à Two months ten days, puis à la Five months list . Eh bien, maintenant voici, six mois et quatorze jour.

Vive les bilans aléatoires.

Par ou commencer…

Mon job d’au pair. (tu peux sauter ce passage si tu es un barbu qui n’aime pas les gosses, ou si le concept d’au pair ne t’inspire pas…)

moustaaache

moustaaache

Bon déjà, je tiens à préciser que je me rends compte de la chance que j’ai d’être au pair dans une famille comme la « mienne ». Franchement ça ne pouvait pas coller mieux. J’y suis bien bien bien, et les enfants m’aiment beaucoup maintenant. Découvrir Londres ou d’autres villes en tant qu’au pair c’est vraiment l’idéal. Pas de prise de tête de loyer, et autre paperasses… Bref tu passes à côté de tous les trucs compliqués. Mais bon attention tout de même à ne pas se déconnecter de tout ce qui se passe.

Au pair, c’est un peu le job que tu tentes de cacher, quand tu rencontres des gens (des mecs) cools en soirée. Surtout quand John manager comunication event blabla te demande « what do you do for a living »…Tu essayes toujours de préciser que les couches pleines de poo poo,  ne font pas partie de tes ambitions… yeah yeah marketing international yeah.

Au pair c’est un peu aussi le job sans vie sociale. Je pense que quand tu es expat, le fait d’avoir des « collègues de bureau » ou autre t’aide à reconstruire ta petite bulle sociale. C’est assez difficile de se faire des amis quand tu ne rencontres que des mamans et des papas à la sortie de l’école, ou le matin en arrivant encore endormie, alors que tu n’a toujours pas enclenché le mode bilingue… heureusement, la solitude ne m’a jamais effrayé, même si là maintenant ça commence à bien faire! Bon je vais pas faire ma pauvre chose non plus hein, j’envisage pas encore la pendaison! Au bout de six mois j’ai quand même tissé des liens, et des bons!

Les autres au pair ne sont pas mes amis. (hahaah attention paragraphe de vilaine fille). Quand je suis arrivée ici, on m’a donné une liste de contact d’autres filles placées à Londres. Alors déjà, j’ai envoyé un mail « hello je sociabilise », j’ai dû avoir deux réponses… sur une dizaine de personnes. Ce qui n’est pas plus mal, on est pas là pour se retrouver entre françaises mal-polies. Au final les seules au pair cools que j’ai croisé sont celles que j’ai rencontré pendant mes cours d’anglais. Des espagnoles et une française.

Petits bémols : mon anglais ne progresse pas très vite car je suis dans une famille bilingue, et au bout de six mois, la monotonie commence à se faire sentir.

Les français

Alors oui, y’a trop de français à Londres. Mais quand on en rencontre on est toujours contents de partager deux trois anecdotes ou bon plans. Tacler les parigots, ou se moquer des basques ça fait toujours du bien, gnark gnark!

Puis bon des fois il y a des mauvaises surprises.

Ça fait plusieurs fois que je tombe sur des français qui se la pètent. Qui ne parlent que pour t’impressionner mais qui ne te posent aucune question, qui pensent être au dessus parce qu’ils sont à Londres et qu’ils ont un bon taff ou sont dans une bonne école. Bon certes, félicitations à eux, mais un peu de modestie n’a jamais étranglé personne.

Il y a aussi les français qui n’aiment pas les français. (On aura tout vu) Et des fois j’en fais partie (haha), mais je choisi ma victime, car on ne met pas tous les oeufs dans le même panier.

Donc plus le français aura l’air lourdeau, plus la française aura l’air stupide, moins je serai friendly au final. L’autre jour une française a agressé mes tympans et ceux de ma copine en braillant de sa voix aiguë « ah mais vous êtes française???? » Moi et mon air aimable :  » oui . » Elle : « ah oui c’est vrai les français à l’étranger n’aiment pas les français. » Je lui ai répondu : « euh, non, enfin ça dépend, c’est juste qu’on était en train de parler là… » ou truc du genre.

Mais voilà ce que j’aurais du lui répondre quand elle m’a demandé si nous étions françaises : « Espèce de grande couillonne (restons soft en ce lundi difficile/se prononce avec l’accent), non je parle français sans accent mais en fait je suis biélo-Russe, c’est dingue! , De plus, t’es au Koko, soit LA boîte constamment pleine de français (et les pires en plus), et oui, le français est tellement con qu’il déteste ses propres compatriotes, voilà t’es contente??? »

Tout ça pour dire que français, anglais, espagnol ou biélo-russe, on s’en fout tant que tu reste peace… Je ne comprends pas les français londoniens anti-français, certes je préférerais aussi n’être entourée que d’anglais et ne plus entendre « putain, ça me saoule » à tous les coins de rues, mais si vraiment ça me genait, je me serais exilée ailleurs qu’à Londres. Le froggy londonien qui râle contre ses compatriotes c’est une peu le gros froggy chiant de base non? Je parle de celui qui râle réellement, pas « pour de rire » quoi. Si on est à Londres pour être loin des français, alors on a rien compris.. nan? je m’étale là… passons donc au sujet suivant qui coule de source…

Etre française 

La France à beau être en perte de popularité, on a beau être connu comme ceux qui râlent tout le temps, qui se lavent jamais… Etre française en UK reste un concept cool.

Quand tu rencontres un anglais il ne peut pas s’empêcher de te sortir les trois mots qu’il a appris à l’école (ou ailleurs) : « J’adore parler fronçais/oh la la/ vulez vu cuché avec moua ce soi’/ miam miam, c’est bon/ l’amou’/poutain/ton friend elle est mague-nifique », Ce week-end j’ai eu droit à sacrebleu, prononcé « sacréblé », par deux personnes différentes. L’expression morte depuis deux siècles. C’est toujours marrant de partager du vocabulaire. En revanche, Samedi je me suis faite gentiment tackler une bonne partie de la soirée par un australien, c’était quand même très drôle. Tous ces clichés… tellement vrais…

Etre française c’est aussi +1000 points pour draguer les anglophones, surtout quand on s’appelle Amandine. Merci mamie quoi!(même si, telle une Jean-Claude Dusse, je grille à chaque fois les semblants d’ouverture qui s’offrent à moi). Bon il est vrai qu’il faut que je répète mon prénom plusieurs fois, et ça se  finit souvent en purée d’almonds… m’enfin. J’aime l’intérêt soudain des petits British quand tu réponds « …from France », l’amorce du débat…tout ça. Bien sûr ça peut tout à fait produire l’effet contraire, tout le monde n’est pas non plus frenchy-friendly.

L’anglais facile

Six mois, et donc parfaitement pas bilingue …

Mon niveau d’anglais (compréhension, et language) varie souvent suivant la situation…

Le matin au réveil : niveau zéro, anglais ou français, à 7h du mat, je vais pas te raconter ma vie.

Avec enfants de moins de 5 ans : parfaitement ‘fluent’.

Avec des espagnols : Bon niveau agrémenté de » puedes repetir la pregunta por favor, quiero el fucking sol ».

Avec les italiens : euh… l’eye-contact suffit. (krkrkrkrkr)

Avec des purs londoniens : niveau moyen, ‘can you repeat please?’ parfois.

Avec des irlandais : niveau moyen ++. Je comprend bien.

Avec des anglais + une pinte = bon niveau

Avec des anglais qui ont bu une pinte + une pinte pour moi = bon niveau ++

Deux pintes de chaque côté = parfaitement bilingue « yeah, my name is Amazone, i come from wine country yeah, silver cost represent »

3 pintes partout, and more… = je me fais passer pour une anglaise en imitant leur accent, ils n’y voient que du feu. Les français me prennent pour une anglaise. Je suis over bavarde.

Lundi matin, lendemain de St Patrick ( et de week-end Guiness and socialising) = bon niveau, une française a mis plus de temps que d’habitude à découvrir que j’étais française. Youhou!

La st patrick, passage au Toucan. Tiny pub in soho.

La st patrick, passage au Toucan. Tiny pub in soho.

Le manque

C’est peut-être étrange mais la France ne me manque pas,hors mis la famille, les amis bien sûre et encore, des fois je me sens horrible et anormale de ne pas être plus attachées aux gens. (Mes amis tolèreront, ma famille aussi).

Une seule chose me manque beaucoup en ce moment, c’est la chaleur. Le soleil qui brûle. Je ne pensais pas que ça me manquerait autant. J’en ai même rêvé il n’y a pas si longtemps. Le vent, le sable, le sel, la Biafine, la vie quoi! Et aussi chose étrange, je ne fais que me rêver des petites tapas basques là. Je tuerai pour un plateau jambon de bayonne/brebis/confiture de cerises/gros pain de campagne/et vin! Hannnnn!!

Quand t’as bien chaud là, qu’enfin le soleil descend un peu, tu es pieds nus dans l’herbe,…Rah lalaaaaaaa!!!!!!

Late news

Kate toujours en cloque.

Harry toujours aussi gland.

J’ai découvert jeudi soir sur twitter, que la vente  des places pour Edward Sharpes and the magnetics zéros à la Somerset House en juillet, ouvrait vendredi matin. Et j’ai pris ma place!! Qui, on ne sait par quelle opération du St esprit, fait £10 de plus que le prix annoncé. Rrrrr. Anyway, vivement Juillet!

Je n’ai pas fini « Pride and Prejudice » en anglais.

Je m’occupe de mon future.

Je suis une pro des tours en Kapla.

J’ai été voir des concerts.

Je n’ai toujours pas été voir l’expo Duchamp.

The Lumineers at O2 academy Brixton.

The Lumineers at O2 academy Brixton.

Point météo (pour la famille)

Euh.. giboulés en UK= grand n’importe quoi. Mercredi dernier : pluie-grêle-soleil-neige… sympatique, au moins c’était varié. Et la semaine dernière, tellement de vent qu’on aurait pu surfer les vague de l’étang en face de chez moi. Comme dirait Nabila Bila, All… Non je déconne.

Puis là ben il pleut et on se pèle quoi, mais il y’a des jonquilles partout.

Big Fish, Tim Burton.

Big Fish, Tim Burton.

En bref tout va pour le mieux au pays des beans on toast.

Bons baisers from London à vous là-bas,

*A*