October was a lovely month

Lulu's paw

Stay comfy and give cuddles…

Bake sweet warming treats

Bake sweet warming treats…

...like a pie

…like a pie

Observe…

..the world

..the world

Play like a child

1380534_10201912367384723_1544984001_n

Make…

560087_10201912367024714_863709381_n

…new friends

Enjoy blessed moments...

Enjoy blessed moments, and give love.

Live in a new place...

Live in a new place…

Celebrate...

Celebrate…1390585_10201912496347947_2027332119_n

*A*

Si vous voulez voir ce que je vois, mange et fais… suivez moi sur instagram @_a_man_dine

bisous

Publicités

Colleagues,Coffee,Computer

Jeudi

Oui Oui Oui..je sais… ça fait longtemps que je n’ai pas écrit. Vous m’excuserez j’espère. Il se trouve qu’à cause de mon stage qui se déroule bien loin de chez moi, je passe près de 12 heures par jour hors de la baraque et donc loin de mon computer chéri, sur lequel mes doigts vernis de rouge tapotent en ce moment même. De plus, je passe la journée devant un PC alors je vous cache pas que j’ai moyennement envie de repasser en mode geek une fois à la maison. Bref vis ma vie de stagiaire…on va pas se plaindre hein!
Je suis devant Le Hobbit là, le film hein… pas un mec douteux aux pieds poilus… Je caresse tranquillement le chat pendant que Gollum me file des haut-le-coeur (et pas le contraire, t’imagine caresser Gollum? Berk, passez moi une bassine merci…)avec sa face de gland. (caresse, gland ça va encore être le combo aux rankings cette semaine!)

Bon, étant donné que récemment je n’ai pas fait de visite ou autre activité passionnante je me suis dit que pour les plus assidus aux blog  j’écrirai un petit post sur « la vie en entreprise à London ». Zzzzzzz (je t’avais dis que j’étais pas inspirée alors tu te calmes de suite…)

Commençons tout de suite par les petites frustration de la vie quotidienne.

Voilà avec quoi travaille le mec (nous l’appellerons Franz) en face de moi…

Son écran qui est donc l’ordi lui même hein, est aussi fin que… que mon contrat de stagiaire tiens… ET oui son clavier marche à l’énergie solaire, ça n’est pas une blague.

Pendant que moi je bosse avec ça:

SAMSUNG

… Ok, je suis une fille honnête donc j’vous le dis directe je galère pas du tout avec le PC. (Si on oublie le fait que je suis habituée aux mac et que tout soit en anglais) En fait tout se passe très bien, même si tous les matins il faut que je me ré-adapte, surtout quand j’ai pas encore bu le précieux breuvage…Bref

Le Franz avec son gros mac il faisait moins le malin quand j’ai ramené ma tablette graphique ce matin (tu parles) .. bref on se bat comme on peut dans ce monde toujours plus ingrat. Il m’a dit directe qu’il allait s’en acheté une. Pfff …Riche va. (oui la mienne je l’ai gagné, ce qui lui donne tellement plus de valeur à mes yeux collés du matin)

Toujours est-il que le vieux Franz en question est quand même le seul à me considérer comme une vieille stagiaire moisie bonne qu’à faire des petites tâches minuscules… et chiantes. Bref entre nous c’est la gue-guerre. Mais bon ça va il est plutôt sympa…

Vendredi

Un truc que je trouve curieux c’est le lunch break… Ici pas de salle pour manger, ni de table autour de laquelle s’asseoir… Rien. Les gens mangent en face de leur bureau. Oui, le même bureau en face duquel t’es planté toute la sainte journée. Et c’est comme ça partout paraît-il. Enfin sauf chez google ou dans les grosses boîtes je suppose hein. « Tiens John, viens donc t’asseoir à ma table Stark volante sur champs magnétique. Attention à ton fauteuil Bouroullec… eh, j’peux gouter ta salade macrobio? » Bref je trouve ça triste et antisocial… Je n’ai pas été la seule marquée par ce manque de convivialité. Un truc qui « choque » aussi nos voisins du sud : italiens, espagnols…

Non ici on a un Micro-onde et un évier. Une Sainte Machine à café qu’on vénère, devant laquelle on baille aux corneilles le temps que le précieux breuvage s’écoule dans la tasse… Et bien sûre un frigo. Mais si, tu sais, le frigo du bureau. Celui où il y a toujours un truc abandonné depuis mille ans, qui chlingue à mort, mais que personne ne va penser à enlever. Parce qu’un frigo qui pue c’est toujours plus rigolo… Puis surtout parceque chacun y va de ses spécialités lointaines, pour faire goûter aux autres, puis au final tout le monde oublie, et surtout le foie de yack à 10h00 ça passe moyen… Une collègue est allée à Paris, elle m’a ramené du saucisson pour mon annif… Bizarrement le sauc’bec à 10h00 ça passe… C’est pas lui qui va avoir le temps d’embaumer le frigo je te le dis. Ce frigo s’avère aussi être un vrai coffre fort qui recèle des mets toujours plus chelou. Voyez plutôt…

Atrocité bonjour. Le wasabi sur un sushi OK. Le kit kat OK. Le Kit Kat vert qui à vaguement l'air d'avoir couché avec une crotte de wasabi... EUh... j'préfère encore passer la soirée avec gollum merci.

Atrocité bonjour. Le wasabi sur un sushi OK. Le kit kat OK. Le Kit Kat vert qui à vaguement l’air d’avoir couché avec une crotte de wasabi… EUh… j’préfère encore passer la soirée avec Gollum merci. (Qui peut me traduire les caractères là svp? Est ce qu’ils disent de quoi il en retourne exactement? Et Le jus vert dans le bol qu’est ce donc?)

Le dresscode

Ben comme chez Mac do.. viendez comme vous était charmante mademoiselle… sauf pour les nudistes du fond merci.

Les gens

Tout le monde est cool, c’est affolant.

Soit dit en passant j’ai repéré deux mâles à fort potentiel. Cibles verrouillées, parée à lancer les filets.

La vie Social.

Eh bien on a peut être pas de table pour manger ensemble, mais ici, on a des fois obligation d’aller boire au pub avec sa « team ». Parce que quelqu’un a decidé de remercier la dite « team » on se retrouve à boire une ale sur une terrasse… est ce qu’on va se faire prier? Et quand le pub n’est pas obligatoire eh bien… on y va quand même…  c’est quel jour au fait aujourd’hui? Ah oui… vendredi.

Bon Week end!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

*A*

Happy Birthday to My blog

Un balcon à Highbury Hill, vue sur le stade d'Arsenal.

Un balcon à Highbury Hill, vue sur le stade d’Arsenal.

Un an que j’ai ouvert ce blog WordPress.

Il y un an au lieu de réviser les exams je rêvais de ma future vie de Londonienne. Dés que j’ai su que j’avais trouvé une famille pour mon job d’au pair, j’ai ouvert ce blog, vautrée sur mon lit au milieu de mes planches d’analyse et de recherches de future diplômée en com visuelle. Aujourd’hui encore je suis vautrée sur mon lit mais de l’autre côté de la Manche, et cette fois-ci c’est pour souffler des bougies virtuelles avec vous. Merci de me lire et de m’envoyer des commentaires sympas. N’hésitez pas à envoyer des critiques aussi, tant que ça reste intelligent et constructif ça ne me dérange pas.

Il y a un an je ne savais pas ce qu’allait devenir ce blog. J’étais même sûre que je n’allais pas m’y tenir, étant une grande procrastinatrice… je ne savais pas ce que j’allais vous écrire. Il me tardait tellement d’être à Londres et de tout découvrir (j’ai quand même ouvert ce blog plus d’un mois avant mon départ hein…). Le 20 juillet je me suis donc contentée d’écrire la « présentation » que j’ai mis à jour aujourd’hui. Clique donc.

Who AM I

Le jour où j’ai publié mes tous premiers mots de blogger j’ai pu voir quelque part sur une des nombreuses pages d’expat une phrase emplie de modestie (une fois de plus hein): « le problème quand t’as un blog qui marche, c’est que les gens te copient »… Coïncidence? Je ne pense pas. Le problème c’est qu’il n’y a absolument rien d’original à être un français expatrié à Londres, et encore moins à faire un blog sur le sujet. Alors c’est normal de retrouver quelques similitudes par ci par là. Alors tu te calmes.

Pour la première année de Bon Baiser from London , je vous propose donc de lire ce que les gens recherchent sur Google pour tomber par le plus grand des hasards sur mon innocent blog. Tu me diras si j’utilisais pas les mot « sexy » « pouf » « pornfood » ou « pornart »…

En tout première place depuis décembre la recherche : Dessin de Hipster. Voici l’article!

Et une mention spécial au type chelou qui m’écrit des messages cachés dans mes rankings :

 » je suis allé à la Brasserie Zédel aussi, et si tu veux parler français et aussi discuter des endroits que je peux te conseiller pour te balader ou manger de la bonne cuisine française, dis-moi » 

« voudrais t’impressionner sur d’autres points, sur des choses où tu ne t’y attends pas »

Non ça ne fait pas du tout flipper.

Sinon ben…jugez plutôt. (en gras les critères de recherche des gens, entre ( ) mes aimables commentaires)

– cochon land (la dordogne sans hésiter)

-pornart video gratuit 

-comment faire sculpture arbre carton (qu’est ce que j’en sais…)

-flying dick 

-avoir une vie sociale en étant au pair a londres (bon courage)

-fringue hipster ( -_-)

-« gilbert & george » franc maçon (interessant…)

-les biens fait du guiness ( gueule de bois et sur-poids ça te va?)

-hipster font/tee shirt dessin hipster/loup illustration hipster/dessin tete de cerf pour t-shirt/animaux vintage dessins/bonne année hipster/ fond d’écran hd hipster/ t shirt renard hipster/croix hipster/tatouage renard hipster/bijoux inspiration hipster/cache pot hipster 

(Le simple fait de taper des recherches avec le mot hipster montre bien que tu n’es pas un hipster mais que tu suis une mode, et que tu n’as aucune personalité. Big up au Hipsters, par contre tous les blaireaux qui font tout pour en avoir l’air, moi ça m’agace.)

-scéno tarée 

-pas mon string (pas le mien non plus… ??)

-street tips avec bar sexe (ouh le cochon)

-surprise mai ok baise trans family (pô compris.. un peu sale tout ça)

-faux quai de poudlard 

-itineraire bricklane street art (Big up à Alternative London! ) <— clique!

-terence prout scenographie (je ne connais pas ce monsieur Prout)

-girl frinds lesbiennes guines (toi tu viens du nord non? #GOUINE)

-parc pour faire barbecue londres Burgess park!)

-phrase marrante poulet roti (…)

-je deteste le au pair (Moi je déteste le foie de veau)

-que voit un liévre de william turner pluie vapeur et vitesse/ou voit on un homme sur l’oeuvre de william turner (pluie vapeur vitesse) etc… (ainsi que pleins d’autres artistes cités dans plusieurs articles…ravie de vous aider dans vos recherches d’histoire de l’art… ou pas. —>article vedette

-elle se masturbe dans le bus (Mais à quel moment exactement tu es tombé sur mon blog mec???)

-family kid nuiste 

-salope mini jupe et bas (y’en à beaucoup ici… mais pas forcément des salopes)

-que peut on y trouver museer (la beauté qu’il n’y a pas dans ton orthographe)

-je suis hipster quand (quand tu aimes et que tu as une certaine culture sur l’art et les vieux machins, quand t’es pour les « slow » mouvements, quand tu aimes la nature, la philosophie, quand tu aimes marcher pieds nus et écouter de l’indie, quand tu aimes le cuir et le flanelle, les petits pois et les carreaux,.. mais certainement pas quand tu te demandes si oui ou non tu es un hipster…)

-au pays basque il vaut mieux etre brebis que cochon (ça veut dire quoi cette expression?)

-pourquoi les anglais n’aiment pas qu’on les appelle rosbeef (question con…)

-histoire du prince gnangnan 

-guiness jaime pas (et alors putain???)

-tomber en bas du lit (ça fait mal?)

-pic woman cuissarde man funck (no comment)

-pot de peinture toilette (Leroy Merlin pam pam pam pam)

-ados mate sa voisine cher elle devant la piscine erotic (toi t’es scénariste un peu nan?)

-texte rigolo sur le jambon de bayonne (le cochon dans le maïs?)

-video lesbienne sous la pluie (tatuu, vive les années 90)

-pourquoi mon rosbeef est dur (tu l’as trop fait cuire!)

-pornart man photography (larry clark?)

-pot de peinture qui bouge (stop aux ravages de la drogue)

-friends sex longs tétons remplis de lait (absolument ignoble)

-disneyland paris étudiante asiatique dans le bus se fait baiser (gros pervers dégueulasse)

-français facile de draguer brisbane (un beauf fait le tour d’Australie) (oui être Français ça aide)

-ryan gosling nu toilette (Ryan nu ok, mais en train de couler son bronze non merci!)

-vieilles bonne à baiser 

-family sex poilu (cousin machin?)

-chose a faire volontaire panda (c’est bien mon petit) 

-baise animaux family (consanguin? Christine boutin?)

– blog je te deteste (la recherche de ce samedi 20 juillet)

-baise meuf bronzée partout sauf des fesses (dimanche 21 juillet)

Je vous laisse méditer sur l’humanité, Ne ratez  pas le prochain article : My perfect week.

Merci encore de me lire,

Passez un bon été.

*Amandine*

Suivez moi sur twitter! 

Et facebook!

The market of your dreams.

Let’s be a Glouton!

Parlons Miam Miam! Mais surtout parlons market! Vous savez comme j’aime les marchés. La dernière fois que j’en évoquais un, c’était en février, et je vous parlais du Ridley road market. Un marché bazard vers Dalston avec des victuailles venues de contrées lointaines.

Samedi matin, je suis allée à un marché adorable, délicieux, et tout petit. Le Maltby Market. Il fallait que j’achète des douceurs de qualités, et il faisait beau, alors je suis allée me promener vers Bermondsey.

Sous les Arcades, la bouffe!

SAMSUNG

Le Maltby Market est en fait plus une enfilade informelle d’étales qu’un véritable marché. Il se compose des meilleurs producteurs qui avant fournissaient Borough Market (que vous connaissez tous). Borough market n’étant  maintenant qu’une attraction de plus pour touriste, les producteurs ont décidé d’exposer leurs produit le samedi matin sous les arcades du train qui servent d’entrepôt. L’avantage de fournir du haut de gamme: le client suit le commerçant où qu’il aille. « J’irai où tu iras, mon pays sera toi eh!… » disait Céline Dion à JJG. Et c’est bien le problème de Borough Market qui a « viré » ces traders, les accusant en quelques sorte de jouer sur deux terrains, et donc d’éloigner les clients de Borough. Toute l’histoire ici.

Vous trouverez donc au Maltby Markets la qualité culinaire venue de partout, Normandie, Méditerranée, Asie…

La première étale qui donne le ton, bien entendu, c’est l’étale française de la Normande à Londres, la pire pour le cholestérol! D’un côté les fromages, de l’autre les saucissons, les pâtés et les terrines comme de celles que ta mamie étalait sur ton pain quand t’étais gosse. Bref les saussbecs te font de l’oeil, les pâtés crient ton nom et toi tu baves… Mais j’ai su resisté.SAMSUNG

SAMSUNG

Pour ma part j’ai mangé des Falafels. Je me rappellerai toujours la première fois que j’en ai mangé c’était à la rue des Rosiers à Paris. Soit-disant les meilleurs falafels du pays. Ça devait être vrai car j’ai jamais retrouvé ce goût nulle part (tu me dira j’ai pas non plus parcouru toute la France), ou du moins des falafels aussi bons. Eh bien je pense que les falafels du Maltby Market concurrencent sérieusement ceux de la rue des Rosiers (faudrait quand même que je les re-goûte)! Il t’en côutera donc 3,50 £ pour un regular (trois boulettes). Sauf que la gentille dame te demande si tu veux ou pas les aubergines grillées pour 50p de plus, donc ben t’as faim « t’y dis oui » comme dirait Kakou. Pourquoi se priver?! Je tiens à préciser que je me fais toujours avoir à ce genre de technique marketing moisie. Genre « buy two get three ». Ok mais qu’est ce que je vais faire moi maintenant avec mes trois pairs de chaussures identiques?

Le Monsieur remplie ensuite ton wrap de falafels avec tous les légumes ou presque présents sur la photo, persil, betteraves,tomate, salades, piments, et trucs inconnus au vinaigre… Le tout bien tartiné de houmous! Hmmm! puis pas de quoi culpabiliser, c’est presque que des légumes, pas de mayo ni rien… vive la cuisine méditerranéenne!

Le marché est assez petit, donc si on y va, c’est bien de s’y poser pour manger, car on a vite fait le tour. Il y a évidemment de quoi s’attabler et boire le sang du Christ mouahhah! Il a bien fait de se faire tailler la couenne celui là…

Bon, évidemment, en tant que gloutonne potelée, j’ai fini mon excursion culinaire à l’étale de patisseries. Et pour une fois ces patisseries ne ressemblaient pas à ces gateaux lourdingues anglais à la noix, au jus de noix, colmatés à la crème de noix, le tout sous un glaçage décoré avec des noix. Nan!

Regardez moi ça comme c’est adorable…

Je valide donc, la tarte à la framboise, la tarte à la fraise et le fondant coeur coulant au chocolat of course! Les tartelettes sont en fait de parfaits sablés mi-cuits au centre, et les fruits sont posés sur une « crottounette » de crème patissière. Divin.

Une fois le marché terminé, repus et drogués aux plaisirs dionysiaques, vous pouvez aller vous promener dans Bermondsey qui est un quartier très sympa. Je vous en avez d’ailleurs parlé au tout début de mon blog!

Je vous laisse, vous devez surement avoir un peu faim maintenant… 😉

*A*

Happy Ne…Just shut up.

Bien le bonjour chers lecteurs! Ou à toi maman, qui doit être cette seule visite par jour. (évidemment que je suis accroc à mes statistiques, enfin là ça faisait deux jours que je n’avais pas vu, c’est la misère). A moins que ce ne soit toi, mon admirateur secret, qui attend, avide, le prochain article, caché derrière ton écran, tes double-foyer, et ton acné tardif. Si j’ai tant traîné, c’est par ce que l’inspiration m’a quittée. Triste n’est ce pas? Du coup seul sujet qui me vient… les fêtes. Mes fêtes franco-anglaises, orgiaques, épicuriennes, multiples… cette année pour une fois je n’ai pas été déçue. Et je suis toujours en train de digérer.

Mon Christmas marathon à commencé par 5 jours en France (je ne compte pas la Xmas partie, les Xmas markets, les Xmas happy hours…). Bon évidemment, étant toujours en extase sur tout, et n’ayant pas grand chose à faire dans l’avion polly-pocket lorsque je me suis envolée, j’ai photographié les couches nuageuses. Les nuages sont fascinants.Image

Mon postérieur touchait un postérieur plus gros que le mien (c’est dire), et l’accoudoir, seule limite séparant mon espace de celui de la fille « enrobée » qui gueulait sur son mec, était cassé. Heureusement ou hélas je ne me rendais pas en Nouvelle Calédonie .

J’ai donc atterri sur ma terre natale. Au milieu des champs. Je suis arrivée, Louis passait pour la 285691763 ème fois sur le tube cathodique de ma mère… eh oui,rien ne change.ImageJ’ai retrouvé mon vieux canap, mon vieux lit, mon vieux chat… bref home sweet home t’as compris.

En 5 jours, j’ai couru partout, mangé, reçu et bu des merveilles de presque mon âge… Image

Bon en vous épargnant les détails, en gros j’ai fait deux réveillons de Noël, et deux repas de Noël (sans compter les restes, les chocolats.. et toutes autres choses mangeables qui traînent sur les meubles de mamie). J’ai vraiment cru mourir… En plus de toute ma famille, j’ai pu voir quelques amis et ça, c’était vraiment chouette. Et puis, cette année, papa Noël a craqué un peu son slip kangourou… en bref que du bonheur (il a quand même oublié un I-phone).

Après tout ça, j’ai donc repris très vite un vol polly pocket, le foie gras encore sur le mien, la valise pleine de cadeaux. Cette fois non plus, pas d’Apollon me proposant de ranger ma valise, mais une grand mère qui ne savait pas comment fonctionne une ceinture malgré la démo convaincue et détaillée des gogo dancers « oneleft-oneright » (des fois je me demande si vous me suivez).

LONDRES : A peine le temps de profiter de la maison toute seule, que le lendemain, my dad, step-mo, sister and friends arrivaient à victoria station. Et maintenant, lecteur, si tu es toujours là, prend donc ton petit moleskine et note quelques adresses…

Pendant 4-5 jours je me suis transformée en guide. Et en échange, je mangeais dans de bons endroits aux frais de la princesse.

Alors tout d’abord pour le midi ou le soir, je vous conseille The chimes vers Pimlico. Un pub tout en bois, très friendly, où l’on peut manger des plats typiques tels que le « bangers and mash », ou encore la traditionnelle tourte au chicken, tout en s’abreuvant de cidres très différents, dont celui qui a vieillit dans un fût de whisky. Avec un peu de chance vous serez servi par Philip! Endroit chaleureux, et réconfortant, surtout quand on vient de marcher 15 bornes sous la pluie et le vent.

Toujours pour le « lunch », le « dinner », ou juste pour manger sur le pouce (j’ai toujours détesté cette expression, ne me demandez pas pourquoi), je vous conseille le York & Albany. Retiré de l’agitation de camden, c’est bien agréable de se retrouver au calme sur des fauteuils à déguster un bon club sandwich au vieux cheddar et au jambon fumé au bois de pommier! Avec une bonne bière aussi…. hmmmm!

Pour le Tea Time, nous sommes allés à The Orangery Kensington gardens. Je ne peux pas vraiment comparer avec d’autres endroits, mais ce restaurant a de bonnes critiques, et surtout, le thé, les scones et bouchées étaient délicieux. Surtout le gros scone là, premier étage à droite et à gauche, avec de la clotted cream… Mama mia! Pour ce qui est du sponge cake, je ne comprends pas qu’on en fasse des tonnes… ce n’est qu’une pauvre couche de confiotte entre deux tranches de génoises. Nous autres Gallics, faisons le même,sauf qu’on le roule épicétout. Pour le budget, je crois que c’est autour de £20 par personne.

Image

Le soir de premier de l’an mes parents avaient réservé dans… Une brasserie française. D’abord j’ai boudé. Quelle idée de venir passer le réveillon à Londres et de bouffer dans un truc français! Bon je les excuse, ils ont dû réservé à distance, quelqu’un l’a fait pour eux… blabla… Bref. Pour les expats qui ont le mal du pays, je vous conseille la brasserie Zedel. Je vous ai mis le lien de son histoire car c’est quand même le plus intéressant. Les repas se prennent dans le « basement » qui est très haut de plafond pour un basement. L’endroit est incroyable, on se serait cru transporté et figés dans les années 1930, l’intérieur art-déco, l’éclairage tamisé et le violon-celle qui jouait une musique agréable de salon (d’ascenseur?) y contribuaient grandement. Rien que pour le cadre, ça vaut le coup, et les prix sont très abordables. La brasserie Zedel propose des plats typiquement français tels que l’andouillette, ou encore les cuisses de grenouilles (pas en ce moment, c’est pas la saison!) pour ne citer que les plats les plus effrayants. La cuisine ne m’a pas laissé en extase,  pas assez de raffinement et d’originalité, en même temps c’est une brasserie. C’était bon, français, c’était l’essentiel finalement. Bémol : Ne prenez pas la tarte au citron!

lustreAprès Zedel, on à rejoint Picadilly Circus pour le décompte, et le 1er janvier à 00h01 nous courrions comme des dératés vers la tamise. J’ai donc réussi à voir un tiny bout de feu d’artifice…j’étais contente. Et ensuite, à commencé la deuxième partie de ma soirée. Vous savez cette partie comme tous les réveillons du 1er de l’an qui est toujours un peu foireuse…? J’ai rejoint une copine, qui devait rejoindre un copain de sa cousine, qui lui même devait nous emmener chez le pote d’un copain d’un pote. Dans une maison, loin loin chez les riches là-bas….. moult péripéties comme vous pouvez l’imaginer. Tout le monde partait de la soirée quand nous sommes arrivés…m’enfin… ça restera tout de même un bon souvenir.

Voilà, c’était donc mon premier Noël et mes premières vacances d’Expat en France. Et vous? vous avez bien profité?

J’en profite pour vous souhaiter à tous, (même à toi petit pervers derrière ton écran, même à toi mon ennemie pouf qui furète par là avec ton gros pif… quoique non…faut pas rêver) UNE TRES BELLE ET HEUREUSE ANNEE 2013!!!! Soyez fous!!!

*A*