Hip!

Il y a deux semaines je me suis rendue à un marché de Noël de designers.  J’ai trouvé l’évènement sur time out, et donc j’y suis allée, seule, comme d’hab.

Quand je suis arrivée, j’étais un peu déçue car j’avais passé pas mal de temps en bus, pour au final me retrouver dans une cité, ou il n’y avait pas d’ambiance cheesy de Noël avec Mariah Carey en fond sonore. Normal, je m’étais en fait rendu à Dalston, Hipster Land. Mais ça je ne le savais pas encore. Je trouve donc en cherchant bien le lieu du « marché de Noël » des designers. Je passe une porte cachée d’entrée d’immeuble, je monte les escaliers et là je me retrouve dans une salle, pas très grande, dans laquelle sont disposés des petits stands de designers. M’enfin designer c’est vite dit. Il y avait une sorte d’ambiance bizarre, qui se voulait conviviale. Bizarre car il y avait très peu de monde, donc je me suis sentie un peu mal à l’aise. Surtout que je n’avais pas chaussé mon déguisement artydémodémaisstylécarvilain. Il y avait un petit coin pour se servir du mulled wine et des mince pies, et s’asseoir sur un plaid moche pour discuter de la dernière boutique vintage qui venait d’ouvrir. Bref j’étais « trapped » dans un nid de Hipster (ouais jsuis bilingue ouais). Les stands étaient peu nombreux, et présentaient des trucs faits main à des prix exorbitants… mais la création a-t-elle un prix? Les créatrices rivalisaient de lipstick rouge sang et de coiffures improbables, perdues sous des châles colorés et autres étoffes fleuries. Elles vendaient des petites sérigraphies, des bijoux, des petits porte-monnaie.. et … des fringues vintage of course.

Bon au final j’ai vu des jolies choses. Mais d’un autre côté, je trouve que le Hipster tourne toujours autour du même pot. Je veux dire par là qu’on croise souvent le même type de créations, de dessins, d’illustrations… Je vous propose donc de créer vous aussi votre dessin Hipster, afin de briller dans la société Arty Londonienne.Pour celà il vous suffit de vous munir d’un peu d’imagination papier et d’un crayon.

Nous allons créer un dessin basic à partir d’éléments simples.

Tout d’abord dans une oeuvre  Hipster, il y a toujours un élément animal.

Le mieux par exemple si vous voulez faire une sculpture, c’est quand même la taxidermie. Ça c’est « in » « underground » la taxidermie. Plus c’est bizarre, mieux c’est. Pour une photo par exemple, prenez un mec, et mettez lui un masque « cerf de la forêt » et voilàààà! Surtout n’oubliez pas, il ne faut que des animaux sauvages de nos forêts. Lapin, loup, renard, cerf etc… Evitez les animaux sauvages d’afrique ou d’asie, tels que le léopard ou le panda.

Ensuite il vous faut un élément mystique.

Alors n’importe quelle croix oui, mais éviter le triskel, c’est pas très fashion. Par contre les icônes divines vous pouvez y aller!

Après, il vous faut un élément humain. N’hésitez pas à travailler l’hybridation!

Et pour finir, bien-sûr, il vous faut du végétal!

SAMSUNG

Pardonnez la qualité médiocre de ma rose et des photos… Ainsi que la grosse goutasse de thé qui à traversé ma page.

Donc au final, ça peut donner un dessin très simple mais qui fait son effet sur un T-shirt… ou pas.

SAMSUNG

Et maintenant je vous propose donc ma propre composition Hipster…

Tout y est: animal, végétal, humain, religieux…

SAMSUNG

Quoi? il est pas beau mon flying dick?

N’hésitez pas à venir publier vos compo Hipster sur ma page.

Bonne fêtes de Noël à tous!

*A*

21h je viens de trouver ça! http://chipo-y-juan.com/2012/11/23/psychanalyse-du-petit-imagier-de-lartiste-hipster-objet-a-copier-coller-n3/

Publicités

Christmas everywhere.

Il pleut il pleut bergère euh, rentre tes p’tits rouquins… Quoi? j’m’adapte au pays. Oui il pleut, ça faisait longtemps n’empêche. Pour Londres j’entends. (alors là il ne pleut plus car nous somme deux jours plus tard)

Dimanche dernier (pas hier du coup mais la semaine dernière) je suis enfin allée chez Harrods faire mes cadeaux de Noël(pas du tout).Comment dire, c’est un peu too much non? J’ai juste fait un ou deux étages et ça m’a suffit(pas du tout, c’est juste qu’il y avait trop de monde).

coucou écossais!

Inutile de vous dire que Harrods en cette période de Noël c’est magnifique. Grave bling -bling! J’ai donc flâné dans les allées (j’aurai du prendre une boussole), des boîte de caviar, à la maroquinerie, en passant  par les montres à 40 000£ (ça n’est pas une blague), les carrés Hermès, ainsi qu’une pair de chaussure Chanel ma-gni-fique. J’en avais pleins les yeux, moi petite fille de la cambrouze périgourdine qui n’a connu que la Halle au Vêtement. Tout était illuminé, brillant, clinquant. Tellement bien que quand tu sors et qu’il fait nuit et que ton porte-monnaie fait toujours la même taille, c’est un peu déprimant. M’enfin… Je pense que le bonheur ne se trouve pas dans une pair de Louboutin ou dans un sac Chanel, ou encore dans une bague Tiffany (si?).

Number fiveLe N°5! Parlons-en! Alors oui les goûts et les couleurs sa se discute. Mais avouez, que ce parfum sent la grand-mère! Alors certes c’est un  parfum chargé d’histoire, c’était le pyjama de Norma Jeane ( la blague, elle avait une grenouillère j’suis sûre), icône intemporelle blablabla… Mais tout de même, faut dire ce qui est, c’est une fragrance démodée qui sent le placard! Enfin, à part pour me la péter, je ne vois pas ce que j’en ferai. Bon bien sûr, il y a surement des gens qui diront « non mais attends, j’a-dore cette odeur quoi! Et puis j’ai une peau qui fait tourner les parfum, Chanel c’est le seul qui ne change pas » (mais oui allez), et puis il y en a surement d’autres à qui cette senteur va très bien finalement. Tout comme notre cher M. Ouille ci dessous.

Oh le con! mon Chanel N°5!

Voici quelques photos des vitrines d’Harrods, qui cette année ré-interprète les princesses Disney. (Je suis désolée mais je n’arrive pas à les mettre en grand… yénécomprend plou lé vordpresse)

Raiponce

Belle

Pocahontas

Mulan

Celle qui embrasse la crapeau...Tiana

Cendrillon

Le carosse

La Loubout’ que cette gourde de Cendrillon a échappé lorsqu’elle abandonna John sur le dancefloor du TigerTiger.

Je pense qu’il vaut mieux perdre une dent qu’un strass de cette chaussure.

La Loubout' de l'autre gourdasse.

Parfois je me dis que ce sont des femmes qui choisissent les thèmes des vitrines, tous comme les couleurs des lumière qu’on voit la nuit dans Londres. Turquoise, rose, violet…

Un peu plus loin, toujours dans le quartier posh hein… Les vitrines Harvey Nichols

Voilà voilà, nice and shiny! Un nouvel article très prochainement! (genre demain)

Alors à demain!

*A*

Ma page facebook c’est ici!

Baby, grave and Xmas

Gloire et bénédiction, William a enfin mis le polichinelle dans le tiroir. Il n’en fallait pas moins pour redémarrer la puissance créative qui m’habite. Si oncle Harry veut aussi un enfant pour faire comme son grand frère, je suis toujours dispo! Bon vous pariez quoi? Garçon ou fille? (Même si je l’avoue on s’en bat un peu les reins), moi je parie que ce sera une fille (bien gnan gnan).

Je disais donc, puissance créative, certes, mais pas toujours appliquée par ici, n’est-ce pas? Mais j’écris beaucoup, et dessine un peu pour moi en ce moment, je continue également de visiter Londres (même si la vague de froid m’a ralenti) et je suis toujours au pair, donc pas une seconde pour m’ennuyer. Une des dernières visites en date : Le cimetière de Bunhill Fields, perdu au coeur de la City. Les traders, sandwich Prêt-à-manger à la main, le traverse mine de rien comme si c’était une simple pelouse, ou s’y arrêtent pour téléphoner. Entre deux caveaux, c’est toujours plus calme me direz vous.

graves

Une "oeuvre"

Ce cimetière dont les premières tombes remontent à 1665 servaient à enterrer les gens qui n’étaient pas acceptés dans les cimetières religieux. Protestants et non-conformistes y trouvèrent leur places. Avec le temps,artistes et contestataires intellectuels choisirent d’y faire inhumer leur dépouilles. Parmi les tombes les plus célèbres :  celle du poète et peintre William Blake, la seule encore fleurie, ou celle de Daniel Defoe, auteur de Robinson Crusoé.

c'est comme le port Salut

leaves

J’ai beaucoup aimé ce petit côté Gothique, les pierres tombales pleines de mousse, tout ça. C’est un bon lieu pour faire des photos pseudo arty-hipstogothique. Puis comme partout y’a des petits écureuils gris trop kikimimi. Donc si vous allez par là bas (38 City Rd) passez y faire un tour, mais ce n’est pas non plus LA visite du siècle trop géniale. On peut y aller à pied depuis Spitafield market. Easy Peasy!

tree

Bon sinon, certains d’entre vous me demandent de mettre des bons plans sur mon blog. Est-ce que ça ferait de Bon Baiser From London un blog plus intéressant? Surement.

Premièrement ô très cher lecteur, il existe tellement de blogs de français à Londres qui donne des (pas toujours) bons plans (Restaus, endroits à visiter ou pour sortir… J’en vois tellement que ça m’agace, car je me dis que je n’aurai pas assez d’une vie pour tous ces bons plans!), que je pense qu’on peut se passer d’un blog de plus. Puis après on va encore entendre, ou lire «Ouais non mais attends, moi je suis à Londres depuis 10 ans quoi, je connais mieux Londres que toi, attends c’est qui ces débutants qui me copient quoi?!»

Deuxièmement, je ne suis pas à Londres depuis longtemps, et, de plus, je suis très désorganisée. Il est donc impossible pour moi de me discipliner à écrire un article après chaque bon plans qui m’est tombé dessus par hasard. Je me discipline bien assez au quotidien avec les moutards dont je m’occupe! Eh oui, j’apprends à travailler mon self contrôle :

«Mange! —> Non!»

«Allez on y va! —-> No!»

«On lit une histoire?—>Noooooo!»

«Tu veux jouer à ça?—> No! no!»

«T’as fait caca?—> Caca!!!»

«Mange!—> Je veux Ketchup!»

«Allez on fait les devoirs!—> No! No Noooooooooooo!

«Atrappe-moi cette corde que je me pende! —-> Nooooo»

Ce blog c’est de la détente, pour moi, et aussi pour vous! Si vous me lisez c’est chouette, si vous ne me lisez pas ce n’est pas grave! (je ne suis pas accroc à mes statistiques!)

A part ça, dimanche je suis allée à Winter Wonderland. Fabuleux endroit ou on peut manger pleins de choses phalliques telles des grosses German sausages en hot-dogs, ou encore des churros soit-disant espagnols, il y a-t-il de la cannelle dans les churros espagnols? je ne pense pas! Cette manie qu’ils ont ici de foutre leur cinnamon partout! La fleur d’oranger me manque tant… Il y a aussi plein d’autre chose à Winter Wonderland mais ça vous le savez déjà! D’autre photos par ici!

youhouuuu

En ce moment il y a aussi le marché de Noël du Southbank, où comme dans tous les marchés de Noel, il y a des bijoux en «çaressembleàdel’argentmaisçan’enestpas», ou encore des savons faits à la mains, des écharpes, des bonnets, ou … des Crêpes à £4, génial non?(mourir) C’est assez petit comme marché, mais très agréable.

Pour finir voici une fabuleuse chanson de Noël que l’on entend partout dans London en ce moment, et dont on ne se lassera jamais (ou pas), je parle bien évidemment aux filles gnan gnan dans mon genre fan de Love actually.  Attention ceci est la version pour ados…All I want for Xmas

*A*